7 choses à faire avant chaque séance d'entraînement

renforcement musculaire

Afin de rendre votre entraînement aussi réussi que possible, vous devez être conscient que chaque entraînement est seulement aussi bon que sa préparation, et les erreurs dans ce domaine ont un impact direct sur la qualité de l'exercice. En conséquence, vous devez également faire attention à certaines règles dans la préparation à l'entraînement qui vous aidera à optimiser votre accumulation musculaire et éviter les blessures. À cette fin, nous vous présenterons 7 choses que vous devriez aborder avant votre entraînement.

1 - Faites le plein d'énergie

Presque rien n'est si crucial pour le succès d'une session de formation que l'existence de réserves d'énergie suffisantes qui soutiennent votre corps dans la prestation de services. Cependant, exactement quand l'apport alimentaire doit être optimal dépend des tendances de traitement individuels de votre système digestif. Donc, que vous mangiez quelque chose immédiatement avant l'entraînement, ou que vous preniez le repas environ deux heures avant, c'est à vous de décider. Toutefois, quel que soit le moment de la prise de nourriture, vous devez toujours vous assurer que votre repas pré-entraînement contient suffisamment de glucides et de protéines. En termes de mise en œuvre pratique, il n'y a pas de limites à votre créativité, avec le shake de pré-entraînement classique composé de protéines de lactosérum et de maltodextrine, sans aucun doute l'un des meilleurs et des plus rapides digestibles.

BESTSELLERS
34.90 TVA comprise
action
36.00 26.90 TVA comprise
NOUVEAU
29.90 TVA comprise
*Neuer Geschmack*
24.90 TVA comprise
NOUVEAU
24.90 TVA comprise
*Neuer Geschmack*
24.90 TVA comprise

2 - Assurez-vous d'avoir suffisamment d'hydratation

Puisque vos muscles sont également constitués principalement d'eau, le degré d'hydratation est crucial pour le développement de la puissance dans le contexte de l'entraînement en force. La quantité d'eau moyenne dans vos tissus dépend de nombreux facteurs tels que l'âge, le sexe, la taille et le poids corporel, ce qui signifie que vous pouvez seulement définir des lignes directrices pour l'hydratation. L'American College of Sports Medicine recommande aux athlètes amateurs de boire jusqu'à 650 millilitres d'eau avant l'entraînement afin de fournir au corps les meilleurs soins possibles. Cependant, vous devriez éviter d'injecter cette quantité en vous immédiatement avant d'entrer dans la salle de gym car une grande partie du liquide sera excrété directement dans l'urine. Pour que l'eau atteigne sa destination, il est recommandé que la quantité totale soit répartie sur au moins une heure afin qu'elle puisse être distribuée dans le tissu.

3 - Profitez des suppléments

Inutile de dire que les suppléments de pré-entraînement ne sont pas essentiels pour progresser, mais cela ne signifie pas que vous devriez les éviter. Au contraire, les substances qu'il contient, comme la caféine, la créatine ou la bêta-alanine, peuvent vous aider à atteindre de nouveaux sommets. Pour que les compléments alimentaires puissent fonctionner de manière optimale, il ne suffit pas de les consommer à la hâte avant le premier set de travail, car ils, comme les glucides, les protéines et les graisses, pénètrent dans le sang avec un certain retard. En particulier, les stimulants tels que l'extrait de thé vert, la caféine ou le guarana doivent être pris au plus tard 30 minutes avant l'entraînement afin de développer pleinement leur effet.

4 - Tenez un journal d'entraînement

Si vous êtes une de ces personnes qui aiment oublier le poids qu'elles ont reçu la dernière fois, il est fortement conseillé de tenir un journal d'entraînement. Un tel soi-disant journal vous aide à rendre votre formation plus efficace, car vous avez toujours un aperçu complet de vos réalisations et réalisations. Pour la mise en œuvre pratique, il existe quelques variantes disponibles, y compris le stylo et le papier ainsi que des applications pour smartphones et des feuilles de calcul Excel. Un bon journal d'entraînement devrait toujours être aussi scrupuleux qu'honnête, et devrait donner un aperçu du poids de la formation ainsi que des phrases, des répétitions et des pauses, afin que vous puissiez analyser les données rétrospectivement.       

5 - Échauffement Phase I: Échauffement global

Avant que vous puissiez vraiment accélérer, il est nécessaire que vous ajustiez votre organisme au fardeau à venir. Votre programme d'échauffement devrait commencer par un entraînement d'échauffement global de cinq à dix minutes, qui stimulera le système cardiovasculaire et pourra être complété sur un tapis roulant, un ergomètre ou un rameur. Si vous ne prenez pas cette mesure, non seulement vous sabotez la puissance de vos muscles, mais vous continuez à augmenter le risque de blessures graves.     

6 - Échauffement Phase II: Échauffement dynamique

Après avoir préparé votre système cardiovasculaire pour la souche, vous devez passer à l'échauffement dynamique, qui implique des exercices d'échauffement plus complexes pour la musculature cible. Idéalement, les exercices d'auto-poids ainsi que les exercices avec un faible poids d'entraînement sont utilisés dans ce contexte. En outre, au cours de l'exécution du mouvement, il faut s'assurer que toute la gamme de mouvement est utilisée afin de pouvoir activer autant de fibres musculaires que possible. De plus, vous vous assurez que votre genou, vos épaules et vos poignets sont ajustés de manière optimale à la charge à venir.

7 - Créer une playlist musicale

Rien ne motive au cours d'une séance d'entraînement intense autant que la basse bourdonnante des haut-parleurs et des écouteurs qui ont le potentiel de vous conduire à des performances de pointe. Le choix de la musique pour votre playlist personnelle est uniquement à votre goût, mais comme les études récentes montrent des États-Unis, les «battements par minute» (BPM), qui comporte une pièce, joue un rôle crucial dans le déploiement de la «force motrice». "La musique. Comme le prouvent les chercheurs américains participants, vous ne devriez pas seulement aimer les pistes d'entraînement optimales, mais aussi avoir 120-140 BPM.