Entraîner à l'échec

renforcement musculaire

Entraîner à l'échec est un variante de formation, qui s'est imposé surtout dans la musculation et la musculation. Cette méthode est souvent incorporée dans un programme d'entraînement, si les muscles doivent être entraînés de manière particulièrement intensive, de sorte qu'un autre renforcement musculaire puisse avoir lieu. Cependant, cela devrait être spécial méthode de formation être pratiqué uniquement par des athlètes de force avancée, car un entraînement de force exagéré entraîne un risque important de blessure. Dans ce qui suit, nous voulons vous informer sur cette méthode d'entraînement et vous expliquer que cette méthode ne convient pas à la musculation pour les intervalles d'entraînement permanents. Beaucoup d'athlètes jurent en s'entraînant à l'échec. C'est un texte plutôt critique sur ce sujet.

Qu'est-ce que l'entraînement à l'échec musculaire?

L'athlète de force comprend la situation comme une défaillance musculaire lorsqu'il n'est plus capable d'exercer une autre répétition avec un certain poids. L'athlète ne peut plus contrôler le poids car il ne peut plus tenir l'haltère statique et un mouvement contrôlé n'est possible ni en haut ni en bas.

BESTSELLERS
34.90 TVA comprise
action
NOUVEAU
29.90 TVA comprise
*Neuer Geschmack*
24.90 TVA comprise
23.90 TVA comprise
NOUVEAU
24.90 TVA comprise
*Neuer Geschmack*
24.90 TVA comprise

Quels sont les différents types d'échec musculaire?

Il existe trois types différents d'insuffisance musculaire. la concentrique L'insuffisance musculaire est la situation où vous ne pouvez pas déplacer le poids pendant l'exercice. un isométrique Une défaillance musculaire se réfère à votre condition physique lorsque vous ne pouvez plus maintenir le poids statique et que excentrique La défaillance musculaire exprime l'impuissance lorsque vous n'êtes plus en mesure d'abaisser le poids de manière contrôlée.

Inconvénients de l'entraînement jusqu'à l'arrêt du muscle

Si vous commencez à vous entraîner à la première panne musculaire, vous ne pouvez exécuter les phrases suivantes qu'avec un poids réduit. En conséquence, votre volume d'entraînement est réduit et vous êtes épuisé plus rapidement. Vous ne pourrez plus déplacer votre poids correctement et le faire lever par un partenaire d'entraînement sur le stand. Cela réduit maintenant le poids à la moitié du poids précédent, de sorte que vous n'avez plus qu'à vous entraîner avec un poids inférieur. La plupart des athlètes réduisent le poids à 50 pour cent au premier ensemble après une défaillance musculaire. Pour tous les autres ensembles, le poids est alors fixé à un maximum de 20 à 30% du premier ensemble. Bien que ce type d'entraînement en force soit très efficace, il peut également entraîner des risques de blessures importants, car l'athlète doit respecter sa limite de performance personnelle à chaque série. Cependant, toute la variante d'entraînement dépend si l'athlète sait exactement quand il a atteint la défaillance musculaire. Mais cette situation n'est causée que par un sentiment qui trompe souvent. Beaucoup d'athlètes ne connaissent pas leur propre performance maximale et doivent maintenant s'entraîner pour avoir le sentiment que l'on appelle une défaillance musculaire et qu'elle n'est pas mesurable empiriquement. Que se passe-t-il lorsque la défaillance musculaire est arrivée depuis longtemps et que vous vous êtes «émotivement» mis trop de poids sur la prochaine série? Ici ça commence surentraînementcela peut durablement blesser vos muscles au fil du temps. Ensuite, il est temps de vous entraîner et vous pouvez pratiquement recommencer à zéro. En outre, vous devez prendre en compte que ces charges constantes sur les os et les muscles ne sont souvent réalisables qu'avec des substances améliorant la performance. Pour de nombreux athlètes, c'est exactement là que commence la spirale de l'illusion de performance, combinée avec des stéroïdes anabolisants. La science du sport est déjà si loin qu'il peut utiliser des études et des recherches pour analyser exactement quelles méthodes d'entraînement sont efficaces pour la construction musculaire et l'équilibre du compte courant. L'entraînement à l'échec peut être efficace, mais joue un rôle mineur parmi les nombreuses nouvelles variantes de formation.

De nouvelles méthodes de formation sont en avance

Si vous êtes un débutant avec un nouveau méthode de formation Ensuite, vous avez rapidement un succès visible et notable dans l'endurance, la musculation et l'esthétique du corps. Mais à terme, votre progression stagne et vous devez vous préoccuper de méthodes d'entraînement nouvelles et plus intensives. La demande mentale dans les séquences de mouvement, qui doit toujours être exposée à de nouveaux défis, est également importante. Les exercices statiques, tels que l'entraînement à l'échec musculaire, sont plutôt sortis depuis longtemps. Ces mouvements ne diffèrent que par des poids différents, qui sont finalement utilisés pour la "prétendue" défaillance musculaire. Cela n'a pas été un défi pour le cerveau pendant longtemps. Aujourd'hui, l'athlète qui réussit s'entraîne toujours avec des équipements et des mouvements différents. Il est largement entraîné, ce qui signifie que l'endurance, la musculation, la coordination, la stabilité, la motricité et la vitesse sont intégrées dans une séance d'entraînement. L'athlète de force peut bien sûr, par exemple, avec des ensembles décroissants, partials, surensembles, Le principe instinctuel ou d'autres variantes d'entraînement varient dans les temps d'entraînement, mais fondamentalement ce sont toujours les mêmes mouvements qui sont formés seulement avec d'autres poids et dans d'autres séquences. Un renforcement musculaire plus rapide et plus efficace est fait en particulier par de nouveaux mouvements et stimuli pour les muscles. Dur et intense HIT en combinaison avec un efficace formation CrossFit sont maintenant supérieurs à l'entraînement de force classique. Comme mentionné précédemment, cet article est un article plutôt critique. Que pensez-vous de l'entraînement à l'échec musculaire?